Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18 Index du Forum

Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18
et tous les régiments de la 15e Région Militaire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lieutenant-colonel Capxir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18 Index du Forum -> forum sur le 15e corps -> Forum sur le 15e Corps
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guilhem LAURENT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 80
Localisation: Paris

MessagePosté le: 06/11/2005 19:54:26    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Bonsoir à toutes et à tous,


Petite question :

A la mobilisation, le 55e régiment d'infanterie avait pour chef de corps le colonel Valdant, le 61e le colonel Leblanc. Ce dernier blessé le 20 août 1914, est remplacé par le lieutenant-colonel Capxir ancien adjoint au chef de corps du 55e le colonel Valdant. Mais ou était donc ce lieutenant-colonel Capxir de la mobilisation au 20 août 1914 ? Et quelles étaient ses fonctions ? Je croyais que les adjoints au chef de corps avaient été, pour leur grande majorité, placés à la tête des régiments de réserve. Or pour le 255e (150e brigade de la 75e division de réserve du général Vimard), il s'agissait du lieutenant-colonel Steinmetz, qui venait également du 55e d'après ce que j'ai... De plus, pour info, on constate sur les photos tirées du Tableau d'Honneur du journal l'Illustration, qu'il a été commandant au 89e régiment d'infanterie de Sens.









Petite anecdote

Selon le tome 1 (l'infanterie métropolitaine : unités d'active) "Répertoir des corps de troupe de l'armée française pendant la Grande Guerre" d'Eric Labayle et Michel Bonnaud (Château-Thierry, Editions Claude Bonnaud, 2004) je vois que le lieutenant-colonel Capxir tué le 23 septembre 1914 a été remplacé à la tête du 61e par le commandant Albiges, lui-même tué durant cette même journée.








Vous remarquez que le lieutenant-colonel Capxir était pour Mémoire des hommes au 55e et non au 61e, alors qu'il était au commandement de ce dernier depuis près d'un mois.

Alors Capxir 55e ou 61e Question Question Question

Bien cordialement

Guilhem LAURENT
_________________
"On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont. L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois"
R. Dorgelès
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 06/11/2005 19:54:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Olivier
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 449
Localisation: Nice

MessagePosté le: 07/11/2005 00:38:14    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Bonsoir à tous, salut Guilhem,

je n'ai hélas pas de réponse définitive ni affirmative à ta question Sad , mais cette question je me la suis moi-même plusieurs fois posée !
En effet, je n'ai jamais compris pourquoi la fiche MDH de Capxir (à noter qu'il n'a qu'une seule fiche) le fait mourir au 55e !

Dans le Répertoire de l'Armée française pour 1914, je trouve les éléments suivants :

Henri Charles VALDANT, colonel au 55e (à ce grade depuis le 27 mars 1913)
Louis Alfred Emile STEINMETZ, lieutenant-colonel au 55e (à ce grade depuis le 27 mars 1913)
Paul Albert CAPXIR, lieutenant-colonel au 55e (à ce grade depuis le 23 juin 1913)

Cela fait un lt-colonel de trop ! Les deux cas de figure qui se présentent sont les suivants :
1) Valdant part en campagne à la tête du 55e, Capxir le suit et Steinmetz commande le régiment de réserve ;
2) Capxir reste au dépôt et le commande.

Je propose ceci : Capxir est parti avec Valdant en campagne, et est toujours resté au 55e RI. Lorsque le colonel Leblanc est blessé à Dieuze le 20 août (à noter aussi qu'il ne figure pas dans l'Etat nominatif des pertes que tu nous avais fourni) il est remplacé provisoirement par Capxir. Ce dernier meurt à la tête du 61e mais est administrativement du 55e !

Qu'est-ce qui me fait penser cela ? Le chef de bataillon Thinus, commandant le III/112e !!!!!!
En effet, le commandant Thinus a pris provisoirement la tête du 55e RI du 12 août au 15 septembre 1918. S'il avait été tué à ce moment là on aurait trouvé logiquement sa fiche au sein du 112e bien que tué à la tête du 55e !!
Ceci est donc tout à fait plausible pour Capxir, détaché provisoirement au 61e RI et mort avec lui !

Mon raisonnement est un raisonnement comme un autre mais il se tient.

amicalement,
Olivier
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Stéphan @gosto


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 48
Localisation: Yvelines

MessagePosté le: 07/11/2005 09:35:07    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Bonjour,

J'ai également rencontré le cas de la présence de deux lieutenants-colonels, en plus du colonel, dans l'encadrement du 76e R.I. (annuaire 1914). En revanche, je n'ai pas cherché à connaître les affectations respectives de ces officiers au moment de la mobilisation. Mais cela montre en tous cas que ce cas de figure prévalait dans plusieurs unités.

Olivier, je ne sais si ton hypothèse de révèlera juste, mais elle est tout à fait plausible. J'ai un cas similaire au 74e R.I.

En juin 1915, au moment de l'offensive en Artois de la 5e D.I., le commandant Lachèvre (cdt le III/74) est placé à la tête du 39e R.I. en remplacement du chef de corps absent. Et c'est lui qui dirigera l'attaque de ce régiment. Il est fort probable que s'il avait été tué au cours de ces combats, sa fiche le donnerait comme officier au 74e. Enfin, c'est aussi un hypothèse ! ... Wink

Amicalement,

Stéphan
_________________
Un régiment normand en 14-18 : 74e R.I.
"On a beau s'échauffer à travailler là-dessus, tout cela ne sera vraiment grand, intéressant, palpitant, que dans l'imagination des hommes à venir", P. Cazin, 1915
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Guilhem LAURENT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 80
Localisation: Paris

MessagePosté le: 08/11/2005 10:02:40    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,

Olivier et Stéphan, merci pour vos réponses et pour vos hypothèses. Elles me semblent justes et pertinentes. Lorsque l'on regarde sur Gallica l'annuaire de l'armée française de 1905, on se rend compte que le chef de corps (colonel) est secondé par un voire deux lieutenant-colonel ( Embarassed je ne sais trop où mettre des "s", alors du coup je n'en mets pas... Embarassed , on ne rit pas...)

Il semblerait donc que Valdant et Capxir étaient à la tête du 55e R.I. durant les premières journées d'août. Mais vous ne trouvez pas bizarre ce commandement bicéphale ? Faisons de la stratégie fiction. Si Capxir n'avait pas été d'accord avec une manoeuvre de Valdant, quel aurait pu être son poids ? Finalement, je trouve qu'il avait moins d'importance qu'un "simple" capitaine. Bizarre !!! Rôle consultatif ?

L'expérience de cette "double tête" commandant une unité n'a pas duré longtemps, mais avez-vous eu connaissance de cette "pratique" dans d'autres unités. J'imagine que si cela s'est produit, cela a dû être durant les premières semaines, après...

Bien cordialement

Guilhem LAURENT
_________________
"On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont. L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois"
R. Dorgelès
Revenir en haut
Olivier
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 449
Localisation: Nice

MessagePosté le: 08/11/2005 21:56:47    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Salut Guilhem,

Citation:
Il semblerait donc que Valdant et Capxir étaient à la tête du 55e R.I. durant les premières journées d'août. Mais vous ne trouvez pas bizarre ce commandement bicéphale ? Si Capxir n'avait pas été d'accord avec une manoeuvre de Valdant, quel aurait pu être son poids ?

Oui m'ais n'oublie pas que le premier (Valdant) est tout de même colonel pendant que le second (Capxir) "n'est que" lieutenant-colonel ! En cas de désaccord, Valdant a donc le dernier mot, quoi qu'il en soit !

Amicalement,
Olivier
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Stéphan @gosto


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 48
Localisation: Yvelines

MessagePosté le: 08/11/2005 22:58:37    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Bonsoir,

J'avoue ne suivre le fil qu'en diagonal, mais juste un mot pour dire qu'un commandement partagé entre un colonel et un lieutenant-colonel me paraît douteux. Avez-vous des pièces indiquant la présence de ces deux officiers à la tête du régiment pendant les premières journées d'août ?

Autre exemple : l'annuaire 1914 donne également, pour le 129e R.I. (bah oui, toujours ma 5e D.I. ! Wink ) un colonel et deux lieutenants-colonels (moi, je mets des S...) :

    - Colonel Eon
    - Lieutenant-colonel Thiry
    - Lieutenant-colonel Salle

L'encadrement du régiment, une fois mis sur le pied de guerre, est bien différent :

Un seul de ces trois officiers est encore présent au corps ! Il s'agit du lieutenant-colonel Salle : il apparaît alors comme colonel commandant le régiment. Il est secondé par le lieutenant-colonel Viennot, qui partira, le 7 septembre 1914, faire un court intérim à la tête du 74e R.I., pour, le 16 du même mois, prendre le commandement de la 10e brigade (il semble que Mangin l'ait un peu hissé...)

Quant au colonel Eon et au lieutenant-colonel Thiry, ils ne figurent plus à l'encadrement du régiment à la mobilisation. De mémoire, il me semble avoir retrouvé Thiry à l'E.-M. d'une brigade ou d'une D.I. au sein du 3e C.A. Quant à Eon, je n'ai pas cherché.

Amicalement,

Stéphan
_________________
Un régiment normand en 14-18 : 74e R.I.
"On a beau s'échauffer à travailler là-dessus, tout cela ne sera vraiment grand, intéressant, palpitant, que dans l'imagination des hommes à venir", P. Cazin, 1915
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Guilhem LAURENT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 80
Localisation: Paris

MessagePosté le: 09/11/2005 10:00:59    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,


Olivier a écrit:
Oui m'ais n'oublie pas que le premier (Valdant) est tout de même colonel pendant que le second (Capxir) "n'est que" lieutenant-colonel ! En cas de désaccord, Valdant a donc le dernier mot, quoi qu'il en soit !


Donc, Capxir (s'il était bien au 55e R.I. durant les premières semaines) ne servait strictement à rien... Je suis tout à fait d'accord avec toi, Olivier, mais à quoi pouvait donc servir un deuxième officier supérieur dans un régiment... et quels étaient dans l'absolu ces subordonnés.

En théorie (lorsque tous les officiers voulus étaient présents)

- un lieutenant ou un sous-lieutenant commandait une section
- un capitaine commandait une compagnie
- un commandant commandait un bataillon
- un colonel ou un lieutenant-colonel commandait un régiment

Mais un lieutenant-colonel, en présence d'un colonel, n'avait aucune raison à priori d'être présent... N'étant pas un spécialiste en hiérarchie militaire, je me pose la question : Comment un officier supérieur pouvait-il secondé le chef de corps en temps de guerre ??? N'y avait-il pas déjà les officiers de la section hors-rang (approvisionnement, détails...) ??? Avis consultatif ???

Et non, Stéphan, je n'ai aucune preuve de la présence du lieutenant-colonel Capxir au 55e R.I., il n'était pas dans les états-majors de la brigade, de la division ou du corps d'armée, ça c'est une certitude... Il n'était tout de même pas dans la nature ce Monsieur !!! Dès que le colonel Leblanc a été blessé, Capxir est arrivéééééééééééééééé éhé, sans s'presséééééééééé éhé (non là, je dérape Laughing ) donc il ne devait pas être bien loin pour être disponible dans les heures suivantes...

Je crois que tout simplement, de la même manière que dans les E.M. des Armées il y avait plusieurs généraux avec des attributions particulières, certaines unités au début du conflit pouvaient avoir plusieurs colonels ou lieutenant-colonel. Mais avec quelles fonctions, là est le hic !!! Avant-guerre, je peux imaginer, mais en temps de guerre Question Question Question

Merci pour vos hypothèses.

Peut-être que je me pose trop de questions....

Bien cordialement

Guilhem LAURENT
_________________
"On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont. L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois"
R. Dorgelès
Revenir en haut
Olivier
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 449
Localisation: Nice

MessagePosté le: 09/11/2005 23:25:38    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Salut Guilhem,

j'ai plus trop d'idée là maintenant ! Mais je pense que peut-être la réponse se trouve dans le JMO de la 60e BI. L'as-tu consulté ?

Amicalement,
Olivier
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 10/11/2005 08:40:29    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Dans ce cas et pour démêler le tout, pourquoi ne pas consulter le dossier personnel du Ltt-Col Capxir détenu au SHD-Terre ?

Bon d'accord, faut déjà pouvoir y aller Evil or Very Mad ... Mais la est la réponse Wink
Revenir en haut
Thomas Grobon


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 75
Localisation: Sablet (84)

MessagePosté le: 11/11/2005 18:44:20    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

bonsoir Guilem

voici quelques ligne du carnet de guerre de Roux éclereur monté du 11° hussard détaché au 61° pour la période qui t'interresse cela confrme la présence de Capxir.il etait déja là le 19!

19 septembre

A la recherche du train de combat. Duel d’artillerie dans la nuit. Tranchées faites par les fantassins et occupées aussitôt. Le soir planton du lieutenant colonel Capxir ? du 55°.

20 septembre

Quelques reconnaissances repoussées.

21 septembre

Bataillon du 173° et une section du génie prisonniers à l’assaut de Monfaucon.

22 septembre

A la tombé de la nuit départ pour le bois de cheppy. J Gaulin blessé par un obus, sont cheval tué. Passé la nuit sous un gros chêne.

23 septembre

Journée remarquable : le matin attaque nous avançons non sans pertes. Le commandant Allixes et le colonel Capxir tués. Le soir les boches exécutent un mouvement tournant nous sommes obligés de nous replier rapidement, étant à la disposition du général Gassard du 5° corps, je reçois l’ordre de porter une mission au colonel du 89° qui se trouve dans la forêt. A mon arrivé il était parti et je restais avec de grande difficultés et beaucoup de contrariétés. J’étais cerné que faire ?…..du sang froid et exécution. Le soir délivré et dirige sur Aubreville par le Mont des Allieux.

24 septembre

Rejoint le capitaine Brajarme ? parti avec lui pour Dombasle par Parois et Recicourt. Le soir reçu l ordre d attendre sur la route des ordres nouveaux. Le soir cantonné à Dombasle.

25 septembre

Passé la journée à chercher les éléments du 61° qui avaient été dispersés dans la forêt après avoir laissé des prisonniers et en avoir pris.

26 septembre

parti à deux heures du matin de Dombasle à la disposition du général Colle après plusieurs courses de liaisons, le 61° fut reformé . Cantonné à Bethélainville l ennemi restait toujours sur les positions de Monfaucon.

27 septembre

Rassemblement du 15° corps d armé à Bethelainville pour se porter du côté de Saint Mihiel. Le soir contre ordre. Le 61° ayant écopé salemment se porte en réserve sur les positions de Aubeville, Brabant, Brocourt.




28 septembre

Décoration du capitaine Guichard du 7° génie ( croix de la légion d honneur) à Aubeville. Prise d’armes. Le soir allant faire une course à Dombasle je rencontre Noré 15° et Achaume 46°.

voilà

bien amicalement a tous

thomas grobon
_________________
fouineur du 58° RI, 258° RI, 7° GENIE, 55° RAC et 118° RIT.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Guilhem LAURENT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 80
Localisation: Paris

MessagePosté le: 23/11/2005 18:02:44    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir Répondre en citant

Bonsoir Thomas,

C'est avec beaucoup de retard, et je m'en excuse, que je viens te remercier pour la retranscription de ce témoignage. Embarassed Mais, j'avoue, qu'après une dizaine de jours passés dans la famille, j'ai du mal à m'y remettre... (je parle de notre passion commune) et vu l'ambiance... Crying or Very sad

Faute avouée...

Amicalement

Guilhem LAURENT

ps : petit message "discret" aux Caroles. Je pense à vous. Si je peux ce week-end. Wink
_________________
"On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont. L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois"
R. Dorgelès
Revenir en haut
Michel BENOIT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 309
Localisation: Bagnols sur Cèze (Gard)

MessagePosté le: 27/11/2006 21:18:34    Sujet du message: mort de Capxir Paul Répondre en citant

Bonsoir le forum,
OUlllllaaaa! on revient de loin... la question n'est pas d'hier ! mais avec un retard à l'allumage
j'apporte ce petit élément. J'ai reçu il y a quelques temps la réponse concernant le décès de cet officier supérieur du .... 61e RI!

Il s'agit d'un procés-verbal de déclaration de décès (modèle n°9) du Ministère de la guerre relatant le décès de Capxir :

"Aujourd'hui vingt quatre septembre mil neuf cent quatorze à Aubreville, devant nous Furet Démosthène Lieutenant au 61e RI, sont comparus les sieurs Eschalier Paul Sous-lieutenant et de Roux Louis Sous-lieutenant au 61e RI, lesquels nous ont déclaré que le Lieutenant-colonel Capxir Paul Albert, fils de feu hippolyte et de dame Margueritte B......, né le neuf septembre mil huit cent soixante deux à Collioures département des pyrénées orientales est décédé à l'ouest du bois de Cheppy, le vingt trois septembre mil neuf cent quatorze, de tout quoi nous avons dressé le présent procés-verbal, qui a été signé par nous et les témoins aprés lecture faite."

Ce document n'apporte pas véritablement de précisions sur les circonstances de la mort, mais il dit clairement que Capxir appartenait au 61e RI.puisque le document provient du 61e ainsi que les officiers témoins.

A plus, Michel
_________________
Recherches en cours : 55e RI, 255e RI, 120e RIT, 61e RI, 261e RI. 60e brigade d'infanterie 1914.
Revenir en haut
Marius
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/10/2016 13:49:57    Sujet du message: Lieutenant-Colonel Capxir Répondre en citant

I'm living in the Netherlands
and found the medals of Lieutenant-Colonel Capxir.
Is there anybody who can tell me more about Lieutenant-Colonel Capxir.
I do not speak French

Kind Regards
Marius van Leeuwen
marius@nederlandsontwerp.nl
Revenir en haut
Marius
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/10/2016 14:05:58    Sujet du message: Re: Lieutenant-Colonel Capxir Répondre en citant

Marius a écrit:
I'm living in the Netherlands
and found the medals of Lieutenant-Colonel Capxir.
Is there anybody who can tell me more about Lieutenant-Colonel Capxir.
I do not speak French

Kind Regards
Marius van Leeuwen
marius@nederlandsontwerp.nl
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/08/2017 19:36:54    Sujet du message: Lieutenant-colonel Capxir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18 Index du Forum -> forum sur le 15e corps -> Forum sur le 15e Corps Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com