Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18 Index du Forum

Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18
et tous les régiments de la 15e Région Militaire

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

55 éme RI
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18 Index du Forum -> forum sur le 15e corps -> Forum sur le 15e Corps
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michel BENOIT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 309
Localisation: Bagnols sur Cèze (Gard)

MessagePosté le: 22/10/2013 10:12:10    Sujet du message: 55 éme RI Répondre en citant

Bonjour ANTONY, Bonjour le forum,

Le 55e RI, comme tous les régiments de France était tenu de rédiger au jour le jour le JMO. Je pense que cette obligation a été respectée à la règle, mais ce document, (le premier, ouvert au départ au front) a été détruit ? perdu ? Détourné ? A-t-il été conservé à titre de pièce à conviction après Dieuze? Qui le saura un jour ! Celui qui est consultable actuellement sur MÉMOIRE DES HOMMES est l’exemplaire suivant. Il est, dans sa première partie, reconstitué par des témoignages (c’est écrit en toutes lettres dans le JMO) jusqu’en fin 1915, époque où il recommence à être tenu au jour le jour. Peut-on se fier à ces écrits « reconstitués » ?
Pour ce qui concerne, les conscrits des classes de guerre (14, 15, etc.) ils ont été formés à PONT-SAINT-ESPRIT et AIX-EN-PROVENCE, mais ces garnisons étant à saturation par les mobilisés en transit (ceux qui géraient le dépôt des 55e, 255e et 120e RIT de PONT-ST-ESPRIT et l’hôpital), les éclopés, les malades, etc. Il a donc fallut trouver de la place ailleurs pour organiser les compagnies d’instruction des classes mobilisées, mais aussi éloigner les « bleus » de ceux qui revenaient du front afin de ne pas les démoraliser par ce qu’ils allaient vivre… Aussi, les compagnies d’instruction ont été « délocalisées », comme il ne s’agit pas d’unités au combat, il n’a pas été tenu de JMO et les documents administratifs qui les concernaient n’ayant pas un caractère « historique » ont été détruits. Dés éléments nous sont parvenus, il apparait que ces détachements ont stationné, à BOURG-ST-ANDEOL (07), puis à BAGNOLS-SUR-CEZE (30). Pour cette dernière localité, au moins une compagnie était logée à St-Maur, un ancien couvent qui fut également une école. Il existe au moins deux modèles de cartes postales de cette époque représentant la porte de cet établissement avec un factionnaire de garde. Il semble que la discipline ait été beaucoup plus dure dans les garnisons délocalisées (témoignage PEGURET).

Michel
_________________
Recherches en cours : 55e RI, 255e RI, 120e RIT, 61e RI, 261e RI. 60e brigade d'infanterie 1914.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 22/10/2013 10:12:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
didier


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2006
Messages: 15
Localisation: Bas-Rhin

MessagePosté le: 22/10/2013 19:34:01    Sujet du message: 55 éme RI Répondre en citant

Bonsoir, pour ce qui concerne le sort des blessés et des prisonniers je vous invite à lire une lettre de mon GP sur mon site:
http://www.famille-castanie.net/histoires-famille/emile_castanie
De ce que je sais les blessés-prisonniers n'étaient pas maltraités mais les conditions étaient dures, même blessé sur le lit ils devaient travailler (par exemple confectionner des pansements).
_________________
didier
www.famille-castanie.net
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ANTHONY


Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2013
Messages: 5

MessagePosté le: 30/10/2013 18:31:05    Sujet du message: 55 éme RI Répondre en citant

Effectivement, la lecture du journal de votre arriére grand-pére (je suppose) des informations sur les conditions de vie de prisonniers blessés.
Merci, pour votre lien.
Je cherche des témoignages sur la bataille de Dieuze et plus particulièrement sur la bataille de Dieuze du 55.
_________________
Recherches informations, sur le service militaire au 40 RI et sur le 55 RI (de la mobilisation à DIEUZE; vie au dépôt de Pont Saint Esprit)
Revenir en haut
ANTHONY


Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2013
Messages: 5

MessagePosté le: 10/11/2013 15:26:49    Sujet du message: 55 éme RI Répondre en citant

Michel BENOIT a écrit:
Bonjour ANTONY, Bonjour le forum,

Le 55e RI, comme tous les régiments de France était tenu de rédiger au jour le jour le JMO. Je pense que cette obligation a été respectée à la règle, mais ce document, (le premier, ouvert au départ au front) a été détruit ? perdu ? Détourné ? A-t-il été conservé à titre de pièce à conviction après Dieuze? Qui le saura un jour ! Celui qui est consultable actuellement sur MÉMOIRE DES HOMMES est l’exemplaire suivant. Il est, dans sa première partie, reconstitué par des témoignages (c’est écrit en toutes lettres dans le JMO) jusqu’en fin 1915, époque où il recommence à être tenu au jour le jour. Peut-on se fier à ces écrits « reconstitués » ?
Pour ce qui concerne, les conscrits des classes de guerre (14, 15, etc.) ils ont été formés à PONT-SAINT-ESPRIT et AIX-EN-PROVENCE, mais ces garnisons étant à saturation par les mobilisés en transit (ceux qui géraient le dépôt des 55e, 255e et 120e RIT de PONT-ST-ESPRIT et l’hôpital), les éclopés, les malades, etc. Il a donc fallut trouver de la place ailleurs pour organiser les compagnies d’instruction des classes mobilisées, mais aussi éloigner les « bleus » de ceux qui revenaient du front afin de ne pas les démoraliser par ce qu’ils allaient vivre… Aussi, les compagnies d’instruction ont été « délocalisées », comme il ne s’agit pas d’unités au combat, il n’a pas été tenu de JMO et les documents administratifs qui les concernaient n’ayant pas un caractère « historique » ont été détruits. Dés éléments nous sont parvenus, il apparait que ces détachements ont stationné, à BOURG-ST-ANDEOL (07), puis à BAGNOLS-SUR-CEZE (30). Pour cette dernière localité, au moins une compagnie était logée à St-Maur, un ancien couvent qui fut également une école. Il existe au moins deux modèles de cartes postales de cette époque représentant la porte de cet établissement avec un factionnaire de garde. Il semble que la discipline ait été beaucoup plus dure dans les garnisons délocalisées (témoignage PEGURET).

Michel



A la relecture de votre message et à la lecture de l'ouvrage "Et le temps à Nous, est compté" de Francis BARBE, je me pose plusieurs questions:
-Avant Décembre 1915 les 30 et 31 Cies étaient-elles basées à Pt St Esprit?
-Toujours avant cette date, les 32 et 28 éme Cies étaient-elles stationnées à BSA et regroupaient-elles déjà les soldats aptes et en partance pour le Front?
-Les conditions de vie ont-elles toujours été aussi mauvaises au dépôt du 55? Albert MARQUAND parle dans ses lettres de la présence de rats, du logement des soldats dans des granges ouvertes au quatre vents et du nourriture plus que médiocre.
-A quoi étaient occupées les journées de soldat au dépôt (je parle des exemptés rappelés à l'activité)?
_________________
Recherches informations, sur le service militaire au 40 RI et sur le 55 RI (de la mobilisation à DIEUZE; vie au dépôt de Pont Saint Esprit)
Revenir en haut
bob
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 24/11/2014 18:00:37    Sujet du message: 55 éme RI Répondre en citant

Bonjour
Mon grand père EYRIEUX Augustin André appartenait à la 6eme compagnie du 55e RI il est mort le 21 juin 1915 au bois de la grurie. Je n'ai aucune photo de lui et ne sais pas où il repose

merci de votre aide
Revenir en haut
Michel BENOIT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2005
Messages: 309
Localisation: Bagnols sur Cèze (Gard)

MessagePosté le: 26/11/2014 22:52:29    Sujet du message: 55 éme RI Répondre en citant

Bonjour le forum et ...Bob

EYRIEUX Augustin André brancardier à la 6e compagnie du 55e RI ne figure pas dans la liste les MPLF inhumés dans une nécropole de l'Argonne. Il n'est pas déclaré disparu au combat puisqu'il n'y a pas eu de décision du Tribunal d'instance de son domicile. Il serait bon de vous renseigner auprès des membres de votre famille s'il n'y a pas eu restitution du corps. Consultez le registre des décès de la commune de St-Marcel d'Ardèche à la date du 10 février 1917, vous y trouverez sa transcription de décès, peut être y aura-t-il une indication.
Bonnes recherches.

M.B.
_________________
Recherches en cours : 55e RI, 255e RI, 120e RIT, 61e RI, 261e RI. 60e brigade d'infanterie 1914.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/10/2017 01:52:20    Sujet du message: 55 éme RI

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum sur le 15e Corps d'Armée en 14-18 Index du Forum -> forum sur le 15e corps -> Forum sur le 15e Corps Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com